Les victoires de la lutte féministe nous ont, depuis des siècles, permis d’obtenir les droits que nous avons aujourd’hui. Nous voulions retracer à travers cet article quelques unes de nos grandes victoires ! (Puisqu’il n’y a jamais de petite victoire pour l’égalité).

Les années 1900, la femme se libère

1907 :
Commençons par cette date clé où les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire. C’est l’une des premières réformes qui entame la puissance absolue du mari. La Belgique, un petit peu avant-gardiste, avait reconnu ce droit en 1900.  

1909 : 
Les femmes peuvent dorénavant prendre un congé maternité. Évidemment, à l’époque, ce congé maternité est non rémunéré, mais il fut accueilli comme un soulagement pour la gent féminine.

Les années 40, le droit de vote

1938 :
Une date importante dans l’histoire française
. La phrase « La femme doit obéissance à son mari » est supprimée du Code civil, et la femme peut donc s’inscrire à l’université sans l’autorisation au préalable de son mari. La femme deviendra donc plus libre de poser ses choix.  

1944 : 
Le droit de vote et d’éligibilité est accordé aux femmes françaises
, il faudra attendre 1948 en Belgique pour que toutes les femmes puissent accéder aux urnes.

Les années 60, une femme peut travailler sans l'accord de son mari

1965 : 
La loi modifie le régime légal du mariage pour les couples mariés sans contrat. Les femmes peuvent gérer leurs biens, ouvrir un compte en banque et exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari

Fin des années 60, droits sexuels et reproductifs

1967:
La loi Neuwirth autorise la contraception dès 18 ans
, elle n’est pas pour autant remboursée par la sécurité sociale et sa publicité est interdite.   

1972 :
Durant le célèbre procès de Bobigny, l’avocate Gisèle Halimi défend cinq femmes jugées pour pratique ou complicité d’avortement, dont Marie-Claire Chevalier, une mineure qui avait avorté après un viol.

1975 :
Ce procès a servi d’amorce pour la loi Veil autorisant l’IVG. L'interruption médicale de grossesse est légalisée.

Les années 80, création de la Journée des droits de la femme

1982 : 
La première organisation française de la Journée internationale des droits des femmes a eu lieu le 8 mars 1982. Encore aujourd’hui la médiatisation de cette journée permet de mettre en avant les enjeux de l’égalité entre les femmes et les hommes. 

1992 :
Le harcèlement sexuel au travail est puni par la loi.

Et dernièrement?

2017 : 
Alors que le pénis était parfaitement représenté dans les manuels scolaires, ce n'est seulement qu'en 2017 que le clitoris y est enfin correctement représenté.  

2021 : 
La dernière victoire en date de la lutte féministe a été l’allongement à 15 jours du congé paternité. En 2023, celui-ci sera allongé à 20 jours, en espérant que ce changement progresse encore.   

Nos ainées ont accomplit de grandes choses et grâce à elles, nous avons les droits qui nous sont maintenant acquis. Malheureusement, de nombreuses inégalités persistent encore aujourd’hui et la nouvelle génération se bat pour d’autres revendications, comme l’égalité salariale, la parité, la lutte contre l’homophobie dont souffrent majoritairement les femmes musulmanes ou identifiées comme telles, l’ouverture de la PMA à toutes, les droits des femmes handicapées.

Bref, la lutte pour l'égalité homme-femme est loin d'être finie et il reste de nombreux combats. Les droits des femmes ne comptent pas que le 8 mars mais tous les jours de l'année!