Qui est-elle ?

Nom : Marie
Marque : Coucou
Son mantra: "Au jour le jour"
Compte instagram : @coucoushop.be
Amalys préférées : Odile

Marie avait toujours rêvé de lancer son projet dans la mode mais avec du sens et la location de tenues pour événements est apparue comme une évidence. Elle nous explique comment avec peu de moyens financiers et sans business plan, elle a fait évoluer Coucou de sa cave jusqu'au magnifique magasin au Châtelain où elle nous accueille.

Qui es-tu et que fais-tu ? 

Je m’appelle Marie. J'ai presque 40 ans et j'ai créé Coucou avec Isa il y a 5 ans, un concept de locations de tenues pour les événements.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de te lancer dans ce projet ?

On aimait bien la mode et on avait envie de monter notre projet mais on avait envie qu'il ait du sens. Du coup à un moment, la location de vêtement nous a semblé évidente parce que c'est dingue de consommer et de dépenser autant pour un seul événement qu'on ne va peut-être reporter que deux fois. On s'est dit qu'il y avait peut-être moyen d'agir là-dessus.

Quelles sont les valeurs que tu veux transmettre via Coucou ?

Notre principale concurrent reste la fast-fashion mais les gens se conscientisent petit à petit que l'économie actuelle ne peut pas continuer et décident de consommer autrement. Avec Coucou, on a envie de faire partie de ce mouvement et de mettre notre petite pierre à l'édifice.

Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière ?

C'est d'avoir une équipe de 8 nanas incroyables, de voir cette équipe qui évolue, qui prend les devants, de plus en plus autonome et qui prend des responsabilités. Pour moi, c'est un fameux challenge et une grande étape.

Quel conseil donnerais-tu à une femme qui veut se lancer dans sa propre aventure ?

Suivre son intuition et croire en elle. Je pense aussi que nos doutes et nos manques d'assurance peuvent être une énorme force. Ce syndrome de l'imposteur, que l'on peut toutes vivre à un moment, peut nous rendre perfectionniste, nous faire travailler et nous donner une force énorme.

De ton sous-sol au magnifique magasin au Châtelain, comment as-tu fait grandir Coucou ?

J'avais besoin de ne pas me mettre trop de pression et j'ai fait les choses petit à petit. Au début, on a été contacté par des gens qui nous proposaient des business model sur 5 ans mais moi, ce n'était pas mon modus operandi. J'avais besoin de faire les choses étape par étape et d'avancer. Et si ça marche, on continue et si ça marche pas, on bifurque

Ce n'est évidemment pas facile pour l'angoissée que je suis d'arrêter de me poser des questions. Mais il faut stopper à un moment ces questionnement et se dire "et si ça fonctionnait et en fait si ça marchait"

Marie
#WomenWhoDare

Quel est ton mantra pour rester motivée ?

Mon mantra est "Au jour le jour". Aujourd'hui, si ça fonctionne, on se lance là-dedans et on continue. Ce n'est évidemment pas facile pour l'angoissée que je suis d'arrêter de me poser des questions. Mais il faut stopper à un moment ces questionnement et se dire "et si ça fonctionnait et en fait si ça marchait".

Comment définirais-tu la femme Amalys ?

J'imagine une femme qui doit jongler entre plein de choses, qu'elle ait décidé de ne pas travailler ou soit active. On s'identifie assez vite à elle et pour moi, elle correspond à beaucoup de femmes.

Quel est le plus gros challenge pour les entrepreneur.e.s aujourd'hui ?

Au début, on n'a pas une équipe de 20 personnes et il va falloir faire un peu de toutes les tâches. Le risque est d'en oublier l'essence même de ce que l'on avait envie de créer parce qu'on est noyé dans beaucoup de quotidien. Pour moi, la plus grande difficulté en tant qu'entrepreneure est d'arriver à prioritiser ce qu'on voulait vraiment développer.

Son Amalys préférée

Odile

119,95 €

Avec son cadran blanc argent ciselé et son boîtier couleur or, Odile vous fera briller de mille feux. A la fois étincelante et élégante, c'est sans aucun doute un must-have de la collection Baker!

Découvrir